JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'IFI 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Analyse métabolomique des globules rouges dans la polyarthrite rhumatoïde récente naïve de traitement de fond.

Luca SEMERANO

Inserm U1125
Université Paris 13 – UFR SMBH
1, rue de Chablis, 93017, Bobigny. France

Le métabolome représente l’ensemble des composés organiques de faible taille contenus dans une cellule, un tissu ou un organisme. La métabolomique est la science qui étudie le métabolome.La métabolomique peut être utilisée pour identifier des biomarqueurs d’un état de maladie afin de permettre un diagnostic précoce, pour suivre les modifications métaboliques en cours de traitement et identifier des biomarqueurs de réponse et de tolérance au traitement.

Peu d’études de métabolomique ont été faites dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), le matériel biologique utilisé étant le sérum ou les urines. Par rapport à ces fluides biologiques, le globule rouge (GR) est un système plus simple à étudier, caractérisé par un moindre nombre de métabolites à plus haute concentration par rapport au sérum et aux urines.

L’étude de la métabolomique du GR pourrait donc permettre d’obtenir des empreintes métabolomiques plus stables et qui pourraient rendre compte de l’état métabolique d’un patient sur la durée de vie du globule rouge (120 jours). Aucune étude de métabolomique du GR n’a été faite à l’heure actuelle en rhumatologie. Pour cette raison nous avons décidé d’étudier la métabolomique du GR dans la PR récente naïve de traitement de fond, afin d’établir s’il existe une empreinte métabolomique caractéristique de la maladie.

Nous envisageons aussi d’établir si ce phénotype métabolique est spécifique de la PR et non simplement lié à l’état inflammatoire.

Finalement, nous voulons évaluer les modifications métabolomique sous méthotrexate afin d’établir si la métabolomique permet d’identifier des biomarquers pronostiques de l’efficacité du traitement ou des biomarqueurs de sa tolérance. A plus long terme l’identification d’un profil métabolique propre à la PR, pourra aider à identifier des voies métaboliques qui pourraient constituer des cibles thérapeutiques potentielles.

Mots clés du projet

Polyarthrite rhumatoïde; globule rouge, métabolomique

Pathologie -> POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

Partager cette page