JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'ISF 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

L’espoir d’un premier traitement spécifique contre le lupus

L’immunologiste française Sylviane Muller a mis au point un nouveau médicament : le Lupuzor qui permet de soigner les symptômes du lupus érythémateux et de faire reculer la maladie, sans effets secondaires. La découverte du Lupuzor promet de guérir les patients atteints de Lupus mais donne également l’espoir de pouvoir traiter prochainement plusieurs autres maladies auto-immunes.

La découverte du peptide P140

En 2001, l’équipe du Dr. Sylviane Muller à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC) de Strasbourg cherchait surtout à mettre au point un test pour diagnostiquer la maladie. Ses travaux, soutenus par la Fondation Arthritis, visaient à déterminer l’impact des peptides synthétiques sur la réponse immunitaire.

Et c’est ainsi que, presque par hasard, Sylviane Muller et son équipe ont pu découvrir un peptide (courte chaîne d’acides aminés) particulier. Ce peptide connu sous le nom de P140, présente des caractéristiques prometteuses : au lieu d’agir comme un immunosuppresseur, il agit comme un immunomodulateur, et modifie les réactions immunitaires du corps pour arrêter le cheminement du lupus.

Les résultats sont confirmés, les effets du P140 sont indéniables : il améliore les symptômes et prévient le développement du lupus. De manière tout à fait nouvelle, le peptide P140 commence son action bien en amont de la réaction immunitaire. Il stoppe spécifiquement les cellules T CD4 avant qu’elles aient la possibilité d’amplifier les cellules B qui elles sont la cause du lupus. Cette approche ciblée marque un changement total dans le traitement de cette maladie auto-immune.

Lupuzor : un traitement révolutionnaire

Sylvianne Muller développe alors un traitement ciblé, le Lupuzor, un brevet est déposé et deux start-up sont créées pour développer et commercialiser la découverte. Les résultats des essais de phase III, qui précèdent une mise sur le marché, seront connus avant le premier trimestre 2018. Commercialisé par ImmuPharma, le Lupuzor doit être lancé aux États-Unis et dans cinq pays européens en 2018. La découverte de Sylviane Muller est annoncée comme une thérapie révolutionnaire pour le traitement du lupus. Elle porte également un nouvel espoir : celui de développer
des médicaments contre d’autres maladies auto-immunes chroniques.

Son projet en image

Prix d’honneur

Pendant la 11 ème Journée Jacques Courtin, la Fondation Arthritis a remis un prix d’honneur au Dr Sylviane Muller pour la remercier pour la qualité de la Science produite et pour la communication apportée auprès du grand public dans le domaine. Sylviane Muller, chercheur emblématique soutenue par la Fondation Arthritis depuis 1994, a récemment découvert le
Lupuzor : un traitement révolutionnaire contre le Lupus. La découverte du Lupuzor donne un espoir à l’ensemble des patients et ouvre une nouvelle piste pour le traitement de toutes les maladies auto-immunes.

 

Sylviane Muller (directrice du laboratoire d'immunologie et de chimie thérapeutique du CNRS à Strasbourg)

Partager cette page