JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'ISF 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Les Rhumatismes

Trop souvent considérés comme des maladies de personnes agées, les rhumatismes regroupent en fait un grand nombre de pathologies touchant parfois des personnes très jeunes.

Vous avez dit rhumatismes ?

Les rhumatismes désignent les maladies, douleurs et dysfonctionnements de l’appareil locomoteur et des tissus conjonctifs qui lui sont associés, ainsi que les affections touchant les régions péri -articulaires, soit 150 maladies et syndromes d’étiologie complexe.

On estime à 100 millions le nombre de personnes atteintes de rhumatismes en Europe. 20% de la population souffre de rhumatismes en France.

Les rhumatismes constituent le 1er motif de recours aux soins dans notre pays et la cause majeure des congés maladie, d’hospitalisation, de handicap physique et de retraite anticipée.

Malgré leur fréquence de tout premier rang et leur retentissement humain et socio-économique considérable, les affections de l’appareil locomoteur restent mal connues du grand public et des décideurs. Les patients ne reçoivent pas forcément les soins nécessaires et le budget consacré à la recherche en Europe ne reflète pas leur incidence.

Des idées préconçues

Les rhumatismes sont trop souvent considérés comme des maladies de personnes agées. Les rhumatismes inflammatoires chroniques, en particulier, frappent à tout âge et atteignent souvent des adultes jeunes, des enfants et même des nourrissons, comme dans l’arthrite juvénile idiopathique. Il est vrai que les rhumatismes sont en constante augmentation du fait du vieillissement de la population et, probablement, de facteurs environnementaux. L’allongement de la durée de vie augmente de toute façon le risque de contracter toutes sortes de maladies et pas seulement des rhumatismes.

L’impact social et économique de plus en plus lourd de ces maladies en matière de santé publique a fait récemment l’objet d’une reconnaissance sur le plan mondial, grâce à l’avertissement émis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au moyen de la « Décennie des Os et des Articulations » de 2000 à 2010.

La création de la Fondation de recherche sur les rhumatismes les plus graves à mi-parcours de la Décennie par les malades et de leurs familles s’inscrit symboliquement dans ce mouvement.