JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'IFI 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Rôle des peptidyl arginine deiminases (PAD) dans la production des anticorps anti protéines citrullinées.

Isabelle AUGER

INSERM UMRs1097
Parc Scientifique de Luminy
163 avenue de Luminy, case 939
13288 Marseille cedex 09, France

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques. Elle constitue un véritable problème de santé publique. Sa cause est toujours inconnue.
Dans la PR, les cellules du système immunitaire s’attaquent aux articulations, notamment en produisant des autoanticorps. La présence de ces autoanticorps indique généralement que la maladie s’est installée. Il existe une famille d’autoanticorps très spécifiques de la PR et présente chez 2/3 des patients. Ces autoanticorps sont dirigés contre les résidus citrulline de nombreuses protéines et peuvent apparaitre 10 ans avant les premiers signes cliniques de la maladie. La production de ces autoanticorps est très particulière car ils sont produits en absence de réponse lymphocytaire T contre les protéines citrullinées, ce qui est surprenant étant donné que ces autoanticorps sont des immunoglobulines de type IgG.
Les peptidyl arginine deiminases (PAD) convertissent les résidus arginine en citrulline sur les protéines qu’elle fixe. Cette modification post traductionnelle naturelle est présente chez tous les individus, par contre seuls les patients PR ont des autoanticorps contre les protéines citrullinées. Le projet proposé va tenter d’expliquer ce phénomène.
L’immunisation anti protéines citrullinées est un phénomène central de la PR non expliqué. Dans ce projet, nous voulons déterminer si l’immunisation contre la protéine PAD déclenche l’immunisation contre les protéines citrullinées chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Mots clés

polyarthrite rhumatoïde, peptidyl arginine deiminases, autoanticorps anti protéines citrullinées

Pathologie -> POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

Partager cette page