JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'IFI 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Fiche Projet : PARE

Etude du lien entre la polyarthrite rhumatoïde et l’environnement

Etude du lien entre la polyarthrite rhumatoïde et l’environnement

La polyarthrite rhumatoïde résulte d’une interaction de type gène–environnement. Le projet PARE a pour but d’identifier les facteurs environnementaux associés à la gravité de la polyarthrite et au manque de réponse aux biothérapies et de fournir des recommandations pour une meilleure prise en charge de la maladie en se basant sur des outils de e-santé.


Le projet PARE se décompose en 3 phases, sur une durée de 3 ans, pour un budget de 1 million d’euros :

  • Etude de la corrélation entre les poussées articulaires et les facteurs environnementaux dans une
    cohorte de 400 patients atteints de polyarthrite, suivis pendant 6 mois et équipés avec une application
    Smartphone et des capteurs connectés
  • Recommandation pour diminuer le risque de polyarthrite et prévenir les poussées implémentées par
    un panel d’experts
  • Évaluation de ces recommandations en vie réelle sur un panel de 50 patients

A l’issue de cette évaluation des guidelines pourraient être proposées. L’application a vocation à être étendue aux autres pays européens puis à l’Asie et aux USA.
Les données issues du projet PARE permettront de mieux connaître la polyarthrite et d’assurer une meilleure prise en charge de celle-ci par l’éviction de facteurs de risque environnementaux et professionnels.

Le projet est porté par trois équipes académiques composées de médecins rhumatologues ou biologistes et de chercheurs scientifiques, aux expertises complémentaires, regroupés dans un consortium :

  1. Pr Christian Jorgensen : Directeur de l’Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et Biothérapies Inserm UMR 1183 et Chef de service de l’Unité clinique des Maladies Ostéo-articulaires et du département de Biothérapie du CHU de Montpellier
  2. Pr Marie-Christophe Boissier : Chef du service de Rhumatologie, APHP, Hôpital Avicenne. Directeur Inserm UMR U1125, Université Paris 13, Bobigny « Physiopathologie, Cibles, et Thérapies de la Polyarthrite Rhumatoïde »
  3. Dr Isabella Annesi-Maesano : Directeur de Recherche Inserm UMR 1136. Directeur Equipe EPAR « EPidémiologie des maladies Allergiques et Respiratoires », Paris.

Partager cette page