JE FAIS UN DON
Autre montant :

après réduction d'impôt 

après réduction d'IFI 

66% du montant de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.
75% du montant de votre don est déductible votre impôt de solidarité sur la fortune, dans la limite de 50 000€.

Autre montant :

après réduction d'impôt 

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Le Groupe Clarins et la Fondation Arthritis, un lien de coeur « historique »

Dans la lignée de ses valeurs fondamentales, le groupe Clarins investi plus de 250 000 € par an pour faire avancer la recherche médicale et rendre la vie des malades plus belle.

En 1989, 2 chefs d’entreprise, Jacques Courtin‑Clarins et Denis Bloch, ont créé l’ARP (Association de Recherche sur la Polyathrite). Ils étaient touchés de près par ces maladies. Maria-Luisa, la femme de Jacques Courtin‑Clarins souffrait d’une sévère polyarthrite rhumatoïde et le fils de Denis Bloch, alors âgé d’une dizaine d’années, déclare une violente arthrite juvénile idiopathique. Cette association est créée, en substance, pour maîtriser l’argent que donne chacun d’eux à la recherche médicale.

Clarins, une entreprise engagée dans la technologie médicale

À partir de 2006, elle devient la Fondation Arthritis Courtin, présidée par le Docteur Olivier Courtin-Clarins. Cette Fondation est plus ambitieuse, elle veut récolter plus pour donner plus et envisager de vraies solutions thérapeutiques pour tous les rhumatismes graves.
Grâce à l’aide du groupe Clarins, l’ensemble des frais de fonctionnement sont pris en charge et permet à la Fondation de reverser 100% des dons à la recherche !

Jacques Courtin Clarins, témoignage & engagement

« Je n’aime pas que l’on dise que Clarins est une entreprise citoyenne. Citoyen, c’est payer ses impôts, être en règle avec la loi. Clarins est à mes yeux une entreprise humaine : elle s’occupe de l’Homme. On travaille pour la beauté, la santé, le bonheur. Si certaines femmes ont moins de chance que d’autres, c’est notre devoir de les aider. L’argent que nous avons, ce sont les femmes qui nous l’ont donné. Si on peut leur en rendre une part, pour que leur santé soit meilleure, c’est une chance qui nous est offerte, à nous, de pouvoir le faire.
Quand j’étais jeune, il y avait une phrase écrite sur une poutre : « À quoi sert à l’homme de gagner l’univers s’il vient à perdre son âme ? » Je n’ai pas gagné l’univers. Par contre, j’espère ne pas avoir perdu mon âme. »

Au delà du financement de la recherche…

Depuis l’âge de 3 ans, Victor, le visage de la Fondation, souffre d’une Arthrite Juvénile Idiopathique grave. En 2012, afin d’aider Victor à améliorer son espace de vie, le Groupe Clarins lui a prêté main forte. Tous les collaborateurs de Clarins, jusqu’à la Direction Générale, se sont mobilisés pour permettre à Victor de conserver son autonomie chez lui. 17 000 € ont été récoltés grâce à cette mobilisation générale. Ces fonds ont permis de financer deux fauteuils roulants (un pour l’étage et un au rez-de-chaussée), un monte-escalier et un lit équipé de matériels orthopédiques adaptés pour les tractions. Ce nouvel environnement lui a donné les moyens de mieux vivre sa vie, avec un pas vers l’autonomie !

Partager cette page